États-Unis : La vérité sur l’affaire de l’enseignant sénégalais « arrêté » pour avoir giflé son fils

La semaine dernière, la presse a largement relayé l’information selon laquelle un enseignant sénégalais établi aux États-Unis a été arrêté pour avoir giflé son enfant. L’histoire ne s’est pas déroulée comme rapporté dans les médias, selon les proches du concerné qui ont contacté Seneweb. Ces derniers affirment que Cheikh Thiam, puisque c’est de lui qu’i s’agit, « un enseignant très respecté de son école », n’avait pas été arrêté. Il avait plutôt fait l’objet d’un arrêt de travail le temps que l’enquête sur l’affaire de la gifle, qui est avérée, suive son cours.

« Il s’agit plutôt d’un arrêt temporaire, pour avoir discipliné son propre fils qui se bagarrait avec son autre enfant à la maison. Une fois à l’école, l’enfant rapporta l’incident à sa maîtresse qui déduit que celui-ci avait été abusé par son père, raconte notre interlocuteur. Il faut rappeler que l’enfant en question n’a que 4 ans. C’est dans ce contexte que l’école où étudie le fils de M. Thiam a contacté le service de protection des enfants et des familles de l’État de Floride qui enclencha, à son tour, une enquête. »

Au finish l’enseignant a été mis hors de cause. « Pour que M. Thiam soit condamné, il fallait que l’abus dont il est accusé par l’école soit déterminé, ce qui n’a pas été le cas, informent les proches de Cheikh Thiam. Puisque les services de protection des enfants et des familles de l’Etat de Floride ont déjà terminé leur investigation, ils ont conclu qu’il n’y avait aucun abus et ont complètement acquitté M. Thiam. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
7 × 29 =