Arrêtés pour apologie du terrorisme : Comment Saër Kébé et Ousseynou Diop ont tissé une solide amitié

Dans un reportage de deux pages, L’Observateur révèle comment deux jeunes élèves, Saër Kébé et Ousseynou Diop, se sont liés d’amitié lors de leur séjour carcéral.

Les ex-compagnons de bagne, qui se sont connus à Rebeuss, partageaient la chambre 18 et se retrouvaient à la bibliothèque pour s’adonner à la lecture et à la recherche.

Transférés à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Mbour, le destin a fait qu’ils ont encore partagé la chambre pendant un mois de prison.

Saër et Ousseynou seront ensuite transférés au Cap Manuel. Libérés après 4 ans de prison, ils ont tissé de solides liens d’amitié qu’ils continuent d’entretenir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
30 + 24 =